22.Compilation de Uthman ra

Q22. Il y a eu de nombreuses versions du Coran qui ont été brûlées par Usman (R.A.) sauf un. il n'est pas vrai que le Coran actuel a été compilé par Usman (R.A.) et que ce n’est pas la révélation d'origine de Dieu ?

Réponse

L'un des mythes le plus courant sur le Coran, est que Usman (R.A.), le troisième Calife de l'Islam a compilé un Coran, d'un grand ensemble de copies. Le Coran est le mot d'Allah par les musulmans du monde, et c’est le même que celui qui a révélé au prophète Muhammad (pssl). Il a été authentifié et écrit sous sa supervision personnelle. Nous allons examiner les racines du mythe qui dit que Usman (R.A.) avait authentifié le Coran .

1. Notre Prophète Muhammad (pssl), lui-même supervisait et authentifiait les textes écrits du Coran

Chaque fois que le prophète recevait une révélation, d'abord il la mémorisait et demandait à ses compagnons de la mémoriser . Le prophète demandait immédiatement aux scribes d'écrire la révélation qu'il avait reçus, et il confirmait et revérifiait lui-même. Le Prophète Muhammad (pssl) était un analphabète : il ne savait ni lire ni écrire. Par conséquent, après avoir reçu chaque révélation, il l’a répété à ses compagnons. Il leur demandait de relire ce qu‘ils avaient écrit. S’il y avait une erreur, le prophète l’aurait signalé immédiatement pour que ce soit corrigé et revérifié. De même, il vérifiait les parties du Coran mémorisée par les compagnons. De cette façon, le Coran complet a été écrit sous la supervision personnelle du Prophète (pssl).

2. Le Coran a été révélé au cours d'une période de 22½ ans partie par partie. Le Coran n'a pas était compilé par le prophète dans l'ordre chronologique de la révélation. La commande et la séquence du Coran a été inspiré par Dieu et révélait au prophète(sws) par l'intermédiaire de l'archange Jibraeel (Gabriel). Chaque fois qu'une révélation était transmise aux compagnons, le prophète mentionnait dans quelle surah (chapitre) et quelle ayat (verset) cette nouvelle révélation se trouvait .

Chaque Ramadhan toutes les parties du Coran qui avait été révélée, y compris l'ordre des versets, ont été révisés et confirmés par le prophète avec l’Archange Jibraeel. Au cours du dernière Ramadhan, avant la disparition du prophète, le Coran a été revérifié et confirmé deux fois.

Il est donc clair que le Coran a été compilé et authentifié par le prophète lui-même au cours de sa vie, tant dans la forme écrite ainsi que dans la mémoire de plusieurs de ses compagnons.

3. Le Coran copié sur une matière commune , avec l'ordre correct des versets, était présent pendant la durée du Prophète (pssl). Cependant, les versets ont été écrites sur pièces distinctes, rayures de cuir, pierres plates minces, dépliants, branches de palmier, omoplates, etc.. Après la disparition du prophète, Abu Bakr (R.A.), le premier Calife de l'Islam a ordonné que le Coran soit copié sur un matériel différent afin que ceux-ci ne puissent se perdre.

4.Usman (R.A.) avait emprunté le manuscrit original du Coran, qui était gardé chez Hafsha (qu’Allah soit satisfait d‘elle), épouse du prophète (sws). Usman (R.A.) avait demandé à quatre compagnons qui étaient parmi les scribes à avoir écrit le Coran lorsque le prophète le dictait, et à Zaid bin Thâbit (R.A.) de réécrire le script dans plusieurs copies parfaites. Ceux-ci ont été envoyés par Usman (R.A.) aux principaux centres de musulmans.

Il y avait d'autres copies personnelles des parties du Coran que les gens avaient avec eux. Celles-ci aurait pu être incomplètes et aurait pu contenir des erreurs mais Usman (R.A.) a demandé à la population de détruire tous ces copies qui ne correspondait pas au manuscrit original du Coran, afin de préserver le texte original du Coran. Deux de ces copies du texte copiaient du Coran d'origine authentifiait par le prophète sont présents à ce jour, l'un au Musée à Tachkent en Union soviétique et l'autre au Musée Topkapi à Istanbul, en Turquie.

5. LE manuscrit original du Coran n'a pas les signes indiquant les voyelles en arabe. Ces voyelles sont connues comme tashkil, zabar, zair, paish en ourdou et fatah, damma et qasra en arabe. Les arabes n'exigent pas de signes de VOYELLE puisque c'est leur langue maternelle. Toutefois, pour les musulmans d'origine non-arabe, il était difficile de réciter le Coran correctement sans les voyelles. Ces marques ont été introduits dans le script de Coran pendant au cinquième Calife «Musulman», Malik-ar-Marwan (66-86 Hijri/685-705 C.E.) et pendant le poste du gouverneur de Al-Hagag en Irak.

Certaines personnes soutiennent que la copie actuelle du Coran, que nous avons avec les voyelles n'est pas le Coran original qui était présent au moment du prophète. Mais ils ne réussissent pas à réaliser que le mot «Coran» signifie une récitation. Par conséquent, la préservation de la récitation du Coran est importante, indépendamment de savoir si le script est différent ou s'il contient des voyelles. Si la prononciation de l'arabe est la même, naturellement, la signification reste la même .

6. Allah lui-même a promis de protéger le Coran comme mentionné dans le Coran

[Al-Coran 15: 9] «  en vérité c’est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est Nous qui en sommes gardien »

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×